Aux fidèles de fousdetheatre.com…

Aux fidèles de fousdetheatre.com…

Après avoir suivi, partagé, commenté avec gourmandise, éclectisme et le plus de sincérité possible la vie théâtrale parisienne près de huit saisons durant, voici venu le temps pour votre serviteur, heureux d’être parvenu à fédérer, animer, guider une petite communauté de passionnés, de mettre un terme, non sans un léger pincement au cœur, à cette aventure enthousiasmante mais terriblement chronophage, et de nourrir autrement son amour du spectacle vivant…

Je tiens à remercier ici les internautes et twittos qui, chaque mois plus nombreux, me rendirent visite, et espère que FousdeThéâtre.com aura été pour eux un outil aussi pratique qu’informatif et ludique.

Merci à l’ensemble de la profession. Aux comédiens, auteurs, metteurs en scène m’ayant accordé quelques minutes d’un temps que l’on savait précieux afin de livrer, face caméra, leur vision du théâtre. Aux attachés de presse, aux établissements publics et privés pour leur confiance totale, leur bienveillance, leur générosité, leur complicité, leur compagnonnage. A ceux qui furent les premiers. A mes parrains aussi, Stéphane Capron et Philippe Chevilley. A David Roux et Thierry Dague pour leurs élogieux et stimulants coups de projecteurs sur mon travail dans leurs publications respectives.

Fier d’avoir compté parmi les premiers acteurs du web à chroniquer le théâtre quotidiennement pour le plus grand nombre, sans œillères ni a priori, fuyant toute forme d’élitisme et de sectarisme, sans jamais prétendre être Philippe Tesson ou Jacques Nerson, je suis heureux de passer la main à ceux qui ont rejoint la toile ces dernières années.

Je ne déserte pas les salles pour autant. La cure de désintox n’est pas à l’ordre du jour. Nous nous croiserons certainement, à l’orchestre ou en corbeille, dans les tout prochains jours.

Que les rideaux ne cessent jamais de se lever afin de nous émouvoir, nous faire rêver, rire, pleurer et réfléchir à l’Homme, au Monde.

Thomas

Capture d’écran 2015-12-17 à 11.58.08

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *